dimanche 31 janvier 2016

Etudier la kinésithérapie en Espagne, mais qu'est ce que la kinésithérapie?

Parce que beaucoup de personnes lorsque l'on parle de kinésithérapie pensent directement et bien souvent uniquement à massage, je souhaite faire une petite présentation de ce métier qui me passionne et de la formation dispensée en Espagne.

Avant toute chose, le métier de kinésithérapeute est un monde très varié, offrant la possibilité de travailler dans divers domaines comme par exemple l'orthopédie, la pédiatrie, la neurologie, le sport, la kinésithérapie respiratoire ou encore la gynécologie par exemple. Les champs d'actions sont très variés et toutes les populations sont visées. 

Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, plus de 80% des kinésithérapeutes en France travaillent en libéral, et ce pour des raisons avant tout financières et d'indépendance. Les hôpitaux en France sont en grande recherche de kinésithérapeutes et viennent en chercher en Espagne. (Oui, je vous l'assure, c'est du vécu, les directeurs de l'APHP viennent jusqu'ici pour recruter des kinésithérapeutes, un phénomène un peu "étonnant" à la vue du nombre de places qu'ils offrent dans les écoles de kinésithérapie en France.)  Actuellement la majorité des kinésithérapeutes se regroupent dans des cabinets collectifs parfois multidisciplinaires. 

Les kinésithérapeutes ont comme vocation principale, la rééducation  de nombreuses pathologies touchant principalement au système musculo-squelettique, respiratoire, vasculaire, neurologique et génitaux-urinaire. Il est également possible de travailler dans la recherche.

A cette fin, de nombreuses techniques regroupées principalement en deux catégories: manuelles et physiques sont mise à notre disposition. Les thérapies manuelles consistent principalement en des techniques de massages, mobilisations, cinésithérapie, thérapies manuelles orthopédiques, étirements... la prescription et le contrôle d'exercices thérapeutiques est l'un des principaux outil de traitement utilisé. Nombreuses techniques physiques adjuvantes sont à notre disposition: cryotherapie, LASER, thermothérapie, magnétothérapie, ultrasons, infrarouges, microondes, ondes courtes, TENS, courants d'électrostimulation....

La doléance des patients la plus fréquemment rencontrée est la douleur. L'objectif principal est bien sûr d'éliminer toute urgences organiques si un diagnostique médical préalable n'a pas été effectué (ce qui est rarement le cas). Par la suite il est important de prendre en compte l'aspect multifactoriel de cette dernière et de combattre les iďées préconçues entraînant un cercle vicieux de douleur- inactivité- douleur conduisant à une kinésiophobie. Prendre en compte l'aspect psychologique du patient est fondamental pour exercer ce métier.

La kinésithérapie est en définitive un métier passionnant et très varié nécessitant empathie et intérêt scientifique, un métier très humain, de contact et technique. 





Concernant les études, elles sont maintenant passées à 4 ans après le concours PACES en France (anciennement 3 ans). En Espagne elles sont également dispensées en 4 ans mais il n'y a pas de concours d'entrée.

Je vais maintenant vous parler de la formation en Espagne puisque c'est celle que je suis.

Afin d'intégrer le cursus de kinésithérapie en Espagne, la première chose à savoir est qu'on ne peut intégrer que des universités privées. Cela est dû au fait que la note d'accès demandée dans les universités publiques est trop élevée (les Espagnols disposent d'une épreuve spécifique leur permettant d'augmenter leur note au baccalauréat,  épreuve que nous n'avons pas.)

La deuxième chose à savoir est que ces écoles sont très chères, de l'ordre de 10000 euros l'année. (Le prix peut varier beaucoup en fonction des universités).  Nombreux d'entre nous font des emprunts bancaires. Il faut savoir aussi que les horaires des universités Espagnoles sont généralement compatibles avec un emploi (cours de 8h30 à 14- 15h ou de 15h à 20h30. ) Beaucoup font donc du babystting ou dispensent des cours particuliers de Français. 

Ensuite, il faut choisir son école. De très nombreuses universités dispensent ce cursus. La plupart le dispensent en Espagnol. La UEM le dispense également en Français. Sachez que dans tous les cas il vous faudra acquérir rapidement un bon niveau d'Espagnol car vous devrez parler à  vos patients lors des pratiques cliniques. Afin de bien  choisir votre université, veuillez à ce qu'elle respecte les accords de Bologne et qu'elle ait le volume horaire de stage le plus important possible (fondamental si vous souhaitez travailler en France par la suite). Vous pouvez vous faire aider dans ce choix par info@studentsmobility.com qui propose l'inscription dans différentes universités. 

Il vous faut par la suite réaliser les démarches d'inscriptions.  Ces dernières sont propres à chaque universités, il faut donc se renseigner au cas par cas. Il s'agit généralement d'une série de tests, sélectifs ou non. Dans tous les cas, de plus en plus de Français connaissent maintenant cette opportunités et les places sont limitées. Ainsi, plus tôt vous débutez les démarches, plus vos chances d'intégrer une université sont grandes.

Afin d'intégrer une université en Espagne, il est fondamental d'obtenir l'homologation de son baccalauréat,  la credencial, auprès de la UNED. Ce document coûte une centaine d'euros pour être réalisé.

Aussi, comme on me le demande souvent, tous les baccalauréat sont acceptés. Si vous avez fait un bac L ou STG et que vous rêvez d'être kiné, pas de problèmes pour entrer. En première année il y a un peu de maths et physique mais rien d'insurmontable (plusieurs amis qui n'ont pas faut S ont réussi). 

Il faut après trouver un logement. En Espagne les colocations sont le plus souvent choisies par les étudiants car plus économiques. Se loger reste néanmoins dans tous les cas moins cher qu'en France et les démarches pour obtenir un logement plus simples. 

Un petit conseil, avant de commencer les cours à l'université, venez vivre un peu en Espagne pour vous faire à la langue, ou prenez quelques cours de remise à niveau pour débuter l'année sereinement!

J'espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair. Et bon courage à ceux qui vont sauter le pas. N'hésitez pas à témoigner en commentaire ou sur le forum.




10 commentaires:

  1. Salut, je compte m'inscrire à l'uev en kiné et j'aimerais savoir quel est l'emploi du temps type qu'on peut avoir? et est ce qu'il faut travailler autant qu'en paces? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      En Espagne les cours sont généralement ou le matin jusqu'à 15h ou l'apres midi, ce qui laisse beaucoup de temps libre.

      Et comme ce n'est pas un concours, la charge de travaille n'a rien à voir avec un PACES, c'est même plutôt tranquille.

      Supprimer
  2. Salut excellent article! Je souhaite étudier la kinésithérapie à madrid, mais je ne sais pas quelle école choisir. Connais-tu les meilleurs écoles ? Y'a t-il un classement ? Et sinon d'après toi est-il quand même possible d'intégrer une école publique ? Car elles ont l'air plus prestigieuse et sont quasiment gratuites! En réalité j'ai des milliards de questions mais je vais m'arreter là! Merci beaucoup et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Je ne connais pas de classement des meilleures universités désolé.

      Il est extrèmement difficile d'entrer dans les publiques, il faut passer la sélectividad... et je ne crois pas qu'elle soient plus prestigieuses, bien au contraire. Les cours sont dans des grans amphis surchargés, et les pratiques en grand groupe donc vraiment pas adapté à la kinésithérapie par exemple...

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Savez vous si les inscriptions dans les universités sont encore possible à cette période et pourriez vous me recommander celles qui vous sembble les meilleures?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Oui c'est encore possible mais certains cursus doivent déjà être rempli.

      Pour choisir une université je te conseille d'écrire à info@studentsmobility.com

      Bon courage!

      Supprimer
  4. Bonjour Aurélie! Je suis masseuse bien-être. Je m'intéresse à la fasciatherapie et à la méthode Mézières, malheureusement la formation à ces spécialités n'est accessible qu'aux kinésithérapeutes. Alors je me dis que je devrais me former à la kinésithérapie! Mais j'ai déjà 38 ans! Et un bac S avec tout juste la moyenne ! Bon la France j'oublie, mais penses tu qu'il existe une possibilité que je puisse intégrer une école de kiné en Espagne?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Biensûr, il n'y a pas de limite d'âge pour étudier la kiné !

      Dans mon université il y a des étudiants plus âgés que toi =)

      Et ta note au baccalauréat n'aura pas d'importance pour la plupart des facs.

      Il faut juste que tu saches qu'en Espagne ces études coûtent environ 10000€ l'année.

      Aussi, pour les renseignements sur les facs et inscriptions tu peux écrire à l'agence info@studentsmobility.com

      Supprimer
  5. Bonjour,
    connaissez-vous le prix à l'année à l'uev en kiné?
    Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pour connaitre les prix exactes d'une université, je vous recommande de contacter une agence spécialisée ou directement l'université.

      En règle générale, le coût d'une année de kinésithérapie en Espagne est d'environ 9-10000€.



      Supprimer